Gabon Morts de clandestins, "détention dans les normes" pour le gouvernement

Publié le par spbelgique

20/06/11 08:54

Gabon
Morts de clandestins, "détention dans les normes" pour le gouvernement

    
    LIBREVILLE - Le gouvernement gabonais a estimé dimanche que la détention des trois immigrés clandestins à Bitam (nord, frontière Cameroun) décédés jeudi s'est effectuée "dans les normes" et a parlé de "désinformation de la presse".


    "A aucun moment, il n'a été exercé une quelconque forme de violence sur les personnes interpellées. La détention des personnes appréhendées s'est effectuée dans les normes, conformément aux lois et règlements en vigueur en République gabonaise", a affirmé Eugène Philippe Djeno, directeur du cabinet du ministre de la Défense Rufin Pacome Ondzounga, dans un communiqué lu à la télévision nationale RTG1.


    Selon le communiqué, la gendarmerie a procédé le 14 juin "à l'interpellation de 15 Maliens, 4 Burkinabés, 1 Guinéen de Guinée Conakry, tous en situation irrégulière (...) entrés sur le territoire gabonais depuis plusieurs semaines moyennant le paiement" à une commerçante camerounaise de Bitam de 150.000 F CFA par personne (230 euros)".


    "Toutes ces personnes se terraient dans une seule pièce vivant dans des conditions très précaires et particulièrement insalubres", souligne le communiqué du ministre de la Défense et du ministre de l'Intérieur Jean-François Ndongou, qui se sont rendus sur les lieux. "Le 16 juin aux environs de 6h00, les 17 personnes gardées à vue présentant différents troubles ont été immédiatement conduites au centre médical de Bitam pour y recevoir des soins. L'une d'elle décédera avant son arrivée à l'unité de soins; les deux autres 3 heures plus tard", précise le texte.


    "Des individus mal intentionnés (...) ont voulu fomenter des troubles séditieux dans la ville en propageant des informations erronées et fallacieuses sur cette situation déplorable", selon le texte. "Face à la confusion et désinformation des medias nationaux et internationaux (...) des instructions fermes ont été données (...) pour que des enquêtes soient menées afin de clarifier la situation sanitaire à l'origine des décès" et "pour élucider toute la situation et éventuellement établir des possibles responsabilités", selon le communiqué.

 

http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/africa/2011/5/25/Morts-clandestins-detention-dans-les-normes-pour-gouvernement,625764fa-88cf-4555-a0ae-0fc639744de1.html

Commenter cet article